Détails d'une actualité

actualités

"Bouger": allié face au cancer

Mardi 28 novembre 2017, de 18h30 à 20h au self du GHM, se tient la deuxième réunion d’informati

En savoir +

L'ASVEL au GHM de Grenoble

27 avril 2017

Les équipes de l'institut Cardio-Vasculaire du Groupe Hospitalier Mutualiste de Grenoble ont accueilli, ce jeudi 27 avril 2017, trois joueurs de l'équipe espoirs du club ASVEL Basket de Lyon-Villeurbanne.

L'objectif de cette rencontre, placée sous l'égide des Journées de l'Avenir, fut de sensibiliser les joueurs à la recherche médicale, en particulier dans le domaine des pathologies cardiovasculaires.

Pour lutter contre la maladie

C’est avec la volonté de rapprocher club et établissement que cette visite s'est organisée. L’occasion de faire se croiser des mondes différents, autour de préoccupations communes, afin de nouer et renforcer les liens.

Les échanges ont porté sur les modalités de prise en charge de patients atteints de maladies cardiovasculaires et coronariennes au sein de l’Institut Cardio-Vasculaire du GHM de Grenoble qui participe depuis plusieurs années aux innovations médicales de demain et qui oeuvre activement en matière de recherche clinique.

Un événement sportif et solidaire

Comme chaque année depuis maintenant plus de 10 ans, les Journées de l’Avenir, permettent de sensibiliser clubs, joueurs et supporters aux valeurs de solidarité du basket hors terrain. Elles sont l’occasion pour le Basket professionnel français de se mobiliser autour d’un projet commun : faire avancer la recherche médicale appliquée. Depuis 2013, suite au décès du basketteur Thierry Rupert, l’événement se concentre plus spécifiquement sur les pathologies cardiovasculaires.

Prévenir et sensibiliser

Anévrisme, arythmie cardiaque, endocardite, fibrillation auriculaire, péricardite, insuffisance cardiaque ou encore hypertension artérielle,... En France, environ 20 millions de personnes sont concernées par les pathologies cardiovasculaires. Elles représentent une cause majeure de mortalité avec 150 000 décès par an, soit un tiers de l’ensemble des décès. Dans notre pays, un décès toutes les 3 minutes est d’origine vasculaire, cardiaque ou cérébrale. En France, on dénombre 40 000 cas par an, uniquement pour la mort subite cardiaque.

La démarche militante et solidaire des Journées de l’Avenir permet ainsi de prévenir et sensibiliser grâce à la participation des chercheurs et aussi par le biais de diverses actions mises en place par les clubs pour récolter des fonds .